Les Laboratoires COPMED se développent en Belgique ! Nous invitons tous nos clients belges et luxembourgeois à se rendre sur www.copmed.be pour valider leurs commandes.

Métaux lourds : comment s’en débarrasser ?

intoxication aux métaux lourds pollution

Les métaux lourds : qu’est-ce que c’est ?

Définition

Les métaux lourds ou éléments-traces métalliques (ETM) sont des éléments chimiques métalliques tels que l’aluminium, le mercure, le plomb, le nickel, le cadmium, le chrome, le cuivre ou encore le zinc. Certains d’entre eux sont nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme (comme le zinc et le cuivre par exemple), mais ils doivent être absorbés en petites quantités. Ils sont donc tous toxiques ou toxiques au-delà d’un certain seuil.

Où trouver des métaux lourds ?

Des sources de contamination multiples

Les métaux lourds sont présents partout dans notre environnement : dans l’eau, l’air, les aliments, les plombages, certains médicaments, le tabagisme…

Selon l’étude Esteban publiée en 2021, Santé publique France1 a indiqué que des métaux lourds étaient détectés chez l’ensemble de la population française. Cette étude a permis de présenter l’exposition à 27 métaux (arsenic, cadmium, chrome, cuivre, nickel, mercure…) et d’en mesurer la présence dans l’organisme des adultes et dans celle des enfants.

Le mercure et l’aluminium sont des métaux lourds dont on parle très souvent. Et pour cause, nous les trouvons au quotidien.

Les deux principales sources d’empoisonnement au mercure sont :

  • les amalgames dentaires,
  • l’alimentation dont la consommation de certains aliments pollués comme les poissons et les produits de la mer.

Quant à l’aluminium, son intoxication provient de multiples sources :

  • d’origine alimentaire (essentiellement),
  • la prise régulière de certains médicaments (particulièrement les antiacides utilisés en cas de brûlures gastriques),
  • de l’utilisation de certains déodorants corporels,
  • de la sensibilité à certaines vaccinations, surtout si celles-ci sont répétées.

Enfin, quant à l’eau du robinet, des sels d’aluminium sont encore régulièrement utilisés afin de la rendre parfaitement claire.

Quels sont leurs effets et les risques pour la santé ?

Pourquoi les métaux lourds sont-ils toxiques ?

Les métaux lourds sont de véritables poisons qui, à moyen ou long terme, peuvent avoir des conséquences néfastes sur l’organisme. Ce sont des substances toxiques, dangereuses pour la santé, car ils sont non dégradables, persistants et s’accumulent dans l’organisme.

Les métaux lourds peuvent affecter le système nerveux, les fonctions rénales, hépatiques et respiratoires. Une exposition à forte dose de ces substances nuisibles peut même être impliquée dans des pathologies sévères telles que la sclérose en plaque, les maladies neurodégénératives, l’insuffisance rénale, le diabète, les troubles psychologiques et neurologiques ou encore les cancers.

Certains métaux lourds comme l’aluminium, ingérés en trop grande quantité, stimulent la réponse immunitaire de la muqueuse intestinale, avec pour conséquences une inflammation et une hyperperméabilité locales (syndrome de l’intestin poreux), une modification de la flore intestinale, le passage de certaines bactéries dans le sang puis leur diffusion dans l’organisme. Avec, à terme, la genèse possible d’une maladie inflammatoire chronique des intestins (maladie de Crohn, rectocolite hémorragique) ou auto-immune.

Quels sont les symptômes ?

Identifier la présence de métaux lourds dans le corps

Les symptômes peuvent varier et être différents en fonction des personnes et de leur terrain. Les signaux les plus fréquents sont une fatigue chronique, des maux de tête, des douleurs articulaires et musculaires, des troubles psychiques (irritabilité, dépression, instabilité émotionnelle), des troubles digestifs (diarrhée, nausées, vomissements), des symptômes grippaux, des réactions allergiques, des intolérances alimentaires, des troubles du rythme cardiaques, des troubles du sommeil…

Comment limiter les risques d’intoxication ?

Avec un mode de vie plus naturel et sain

Afin de limiter les sources de contamination aux métaux lourds ou traiter l’intoxication à ces éléments chimiques métalliques, prenez quelques précautions et optez pour une alimentation hypotoxique.

Entreprenez un mode de vie sain en diversifiant ses sources d’aliments (notamment pour les poissons en variant les espèces et les lieux de pêche), en faisant du sport et en évitant de fumer. Traitez vos caries avant qu’elles ne nécessitent la pose d’amalgame dentaire (il existe aujourd’hui de nombreuses alternatives au mercure à base de résine).

Comment se débarrasser naturellement des métaux lourds ?

Se détoxifier et nettoyer le corps

Tout processus de détoxification est une charge pour nos organes. Il est donc préférable de tabler sur une progression sur plusieurs mois et de provoquer une élimination tout en douceur. Afin d’éliminer les métaux lourds par le processus de détoxification, il est essentiel dans un premier temps de chélater* ces métaux nuisibles avec certains nutriments comme la chlorella, antioxydant naturel, le chardon-Marie et la chicorée.

Une fois ces métaux lourds chélatés, l’organisme pourra donc les éliminer par le processus de détoxification notamment grâce à des plantes comme le chardon-Marie et le bouleau qui soutiennent les fonctions hépatobiliaires et rénales.

Le brocoli quant à lui, est un aliment qui agit dans l’organisme comme un puissant détoxifiant et antioxydant.

Le brocoli est riche en glucoraphanine ce qui lui permet d’activer les enzymes chargées de neutraliser les substances toxiques et carcinogènes. Ses effets sur la détoxification ont été démontrés au travers d’une étude clinique réalisée par University of Illinois Urbana-Champaign.

*NDLR : la chélation est d’abord une approche thérapeutique visant à désintoxiquer l’organisme des métaux nuisibles. Du mot grec « khêlê », qui signifi e « griffes » ou « pinces », la chélation est, plus précisément, le procédé par lequel une substance organique (l’agent chélateur) se lie à des minéraux ou des métaux ionisés.

1 https://www.santepubliquefrance.fr/presse/2021/exposition-aux-metaux-de-la-population-francaise-resultats-de-l-etude-esteban

Dossier mis à jour le 07/09/2022


Haut de page