Les Laboratoires COPMED se développent en Belgique ! Nous invitons tous nos clients belges et luxembourgeois à se rendre sur www.copmed.be pour valider leurs commandes.

Le zinc, un oligo-élément aux effets prometteurs

Qu’est-ce que le zinc ?

Le zinc est un oligo-élément essentiel, présent en infimes quantités dans l’organisme. Notre corps renfermerait 2 à 3g de zinc, principalement dans les muscles, et les os. Cet élément n’étant pas fabriqué par l’organisme, le zinc est apporté au corps exclusivement par l’alimentation ou par une supplémentation.

Quel est le rôle du zinc?

Quel est le rôle du zinc ?Selon l’Agence française de sécurité des Aliments (AFSSA), le zinc serait impliqué dans plus de deux cents processus enzymatiques: 

  • Il participe à la synthèse de l’ADN, de l’ARN et des protéines. Il fait partie des constituants des protéines « à doigt de zinc », qui jouent un rôle important dans la régulation de l’expression de certains gènes.
  • Il lutte contre le stress oxydant. Il agit comme cofacteur d’enzymes luttant contre le stress oxydant, c’est un composant essentiel de la SuperOxyde Dismutase (SOD).
  • Il contribue à stimuler les défenses immunitaires. Une carence en zinc diminue la résistance aux infections (1).
  • Il participe au processus de croissance. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, dans les pays où les carences en zinc sont élevées et où des retards de croissance sont observés, la supplémentation en zinc a un effet positif faible, mais significatif, sur la croissance.
  • Il contribue à la santé de la peau et des cheveux. Des problèmes d’acné et une chute de cheveux sont des symptômes d’une carence en zinc.
  • Il a un rôle dans le goût et l’odorat. Une diminution des taux de zinc peut entraîner une altération de ces deux sens.

Que faire en cas de carence en zinc ?

Une carence en zinc peut être à l’origine de divers désagréments :

  • Une plus grande susceptibilité aux infections
  • Une altération du goût et de l’odorat (un symptôme courant dans la Covid-19)
  • Une fatigue intense
  • Un retard de croissance
  • Une altération de la qualité de la peau, des cheveux et des ongles
  • Une difficulté à cicatriser
  • Des troubles de la fertilité

Un taux insuffisant de zinc peut également aggraver certaines pathologies telles qu’Alzheimer et Parkinson (2), l’autisme (3) ou encore l’hyperactivité (4) et les troubles de l’attention.

Il est à noter que les carences en zinc restent assez rares. En effet, une alimentation équilibrée apporte une quantité de zinc suffisante à notre organisme. Il existe néanmoins une maladie héréditaire, l’acrodermatite entéropathique, qui cause un déficit sévère en zinc responsable de retard de croissance, de diarrhées et de perte de cheveux.

Le meilleur moyen pour détecter une carence est le dosage sérique. Les taux sanguins doivent être de 1,25mg par litre de sang. Certains praticiens préfèrent toutefois une analyse capillaire, permettant de détecter la carence plus précocement.

Dégustation d'huitres, naturellement riches en zincZINC, OU LE TROUVER ?

Le corps ne possède pas de réserves en zinc, il est donc nécessaire de fournir cet élément à notre organisme à partir de notre alimentation.

On retrouve essentiellement le zinc dans :

  • Les huîtres : elles sont 2 fois plus riches en zinc que les autres aliments (21mg/100g).
  • Les protéines animales : particulièrement le bœuf et le fromage (9mg/100g).
  • Les sources végétales : principalement le cacao (8,6mg/100g), le germe de blé (2,5mg/100g) et les légumineuses (1,2mg/100g). Les quantités par portion demeurent néanmoins assez faibles.

LES RÉFÉRENCES NUTRITIONNELLES POUR LA POPULATION

L’AFSSA communique dans son « avis relatif à l’évaluation des teneurs en vitamines et minéraux des denrées enrichies et des compléments alimentaires », un apport nutritionnel conseillé (ANC) de 10 à 12mg chez l’adulte. Chez les femmes enceintes et les femmes allaitantes, l’ANC est respectivement de 14 et 19mg/j. Chez les adolescents en pleine croissance, l’ANC est entre 10 et 13mg/j. En France, les apports sont estimés en moyenne à 10,7mg/j.

Dans certaines situations, une supplémentation peut donc s’avérer intéressante, voire même essentielle.

Grossesse et allaitement :

Les femmes enceintes ou allaitantes se retrouvent plus facilement en déficit de zinc. C’est pour cette raison que les ANC pour cette population sont revus à la hausse. Une carence en zinc au cours de la grossesse augmente le risque de complications : naissance prématurée, malformation du système nerveux du nouveau-né…

Pleine croissance chez l’enfant :

La croissance représente une des périodes de la vie pour laquelle les besoins en zinc sont les plus élevés. Une carence en zinc pendant cette période peut entraîner un retard de croissance important.

Régime végétalien :

Les sources de zinc étant très principalement animales, les végétaliens ne consommant aucun produit d’origine animale, une carence peut survenir rapidement chez ces personnes.

Les personnes âgées, en surpoids, les fumeurs, les personnes alcooliques et certains porteurs de pathologies (maladie de Crohn) ont également plus de chances de manquer de zinc.

L’intérêt du zinc dans le cadre de la Covid-19

Le rôle antiviral du zinc a été prouvé à plusieurs reprises. Le zinc est impliqué dans la défense immunitaire mise en place par l’organisme contre les virus. En effet, une carence aigüe en zinc entraîne une diminution de l’immunité et un risque accru de maladies infectieuses.

Le zinc passerait entre autres par une inhibition efficace de la réplication virale, mais également par l’inhibition de la pénétration des virus dans l’organisme. Les personnes carencées en zinc auraient donc d’une partie plus de chances de contracter une infection virale, mais également un risque accru de subir une réplication virale incontrôlée.

Quel est l'intérêt du ZINC contre la COVID ?Le zinc permettrait également d’éviter les surinfections bactériennes et les complications liées à la Covid-19.

Une étude publiée dans la revue Nutrients (5) a en effet mis en avant qu’une supplémentation en zinc pourrait réduire de façon considérable la sévérité de la maladie. L’étude a été menée sur 249 individus positifs à la Covid-19, âgés de plus de 65 ans.

Cette dernière a mis en avant que :

  • Les individus avec des taux moins élevés en zinc présentaient des symptômes plus graves de la maladie que les personnes avec des taux élevés, et vivaient une durée d’hospitalisation 3 fois plus longue.
  • Le taux de mortalité était plus élevé chez les patients avec des niveaux de zinc moins élevés.

Pour les chercheurs, des taux de zinc sérique <50 μg/dl doivent être considérés comme insuffisants.

L’étude a également démontré qu’une augmentation d’une unité de zinc dans le plasma sanguin serait directement liée à une réduction de 7% du risque de décès lié à la Covid-19.

Afin de prévenir les infections virales de tous types, et entre autres la Covid-19, une supplémentation en zinc pourrait donc être recommandée (6). Des recherches sont d’ailleurs envisagées afin de trouver comment augmenter l’activité du zinc dans les cellules.

Comment choisir son complément alimentaire au zinc ?

  • Il est important que la formule soit exempte d’additifs (colorants et parfums synthétiques, arômes de synthèse, …).
  • Il est bien de vérifier que le supplément ne contienne pas d’allergènes tels que le soja, le gluten, le lactose.
  • Il est essentiel de s’assurer que la forme contenue dans le produit possède une forte biodisponibilité.

LE BISGLYCINATE DE ZINC, UNE FORME À TRÈS HAUTE BIODISPONIBILITÉ

La capacité de notre organisme à absorber le zinc présent dans un complément alimentaire dépend de la biodisponibilité du zinc utilisé. Plus la biodisponibilité est élevée et plus l’assimilation du zinc par notre organisme sera optimale.

Il existe différentes formes de zinc. Celui-ci est souvent retrouvé sous forme chélatée dans les compléments alimentaires, c’est-à-dire complexé avec un autre élément.

LES DIFFÉRENTS TYPES DE ZINC N'ONT PAS TOUS LA MÊME BIODISPONIBILITÉ :

Chélateur

Type de zinc

Biodisponibilité

Des ions

Sulfate de zinc

Oxyde de zinc

Faible absorption

Des acides 

Citrate de zinc

Orotate de zinc

Moyenne

Gluconate de zinc

Picolinate de zinc

Pidolate de zinc

Haute

Des acides aminés

Bisglycinate de zinc

Très haute biodisponibilité

La Coordination Santé Libre en France recommande le Bisglycinate de zinc.

Le Bisglycinate de zinc est la forme la mieux absorbée par notre organisme. Notre corps absorbe en effet mieux le zinc lorsqu’il est associé à un acide aminé. Le transport du zinc est également optimisé sous cette forme. Son efficacité est alors optimale et ses vertus sur la santé sont maximisées.

Découvrez notre produit ZINC BISGLYCINATE

Références :

(1) Shankar AH, Prasad AS. « Zinc and immune function: the biological basis of altered resistance to infection » Am J Clin Nutr. 1998; 68(suppl):447S–63S.

(2) Stelmashook E V., Isaev N K., et al. Role of zinc and copper ions in the pathogenetic mechanisms of Alzheimer's and Parkinson's diseases. Biochemistry. 2014. 79(5) : 391-396

(3) Bjorklund G. The role of zinc and copper in autism spectrum disorders. Acta Neurobiol Exp. 2013. 73(2) :225-236

(4) Pfeiffer CC., Braverman ER. Zinc, the brain and behaviour. 1982. 17(4) :513-532

(5) Vogel-Gonzalez M., Tallo-Parra M., et al. Low Zinc Levels at Admission Associates with Poor Clinical Outcomes in SARS-CoV-2 Infection. Nutrients. 2021. 13(2) : 562

(6) Jayawardena R., Sooriyaarachchi P., et al. Enhancing immunity in viral infections, with special emphasis on COVID-19: A review. Diabetes Metab Syndr. 2020. 14(4) : 367-382


Haut de page