Arnica

Nom botanique :

Arnica montana.

Partie(s) utilisée(s) :

Sommités fleuries.

Origine :

Originaire des régions de moyenne montagne du sud de la Russie, d'Europe et d'Amérique.

Description :

L'arnica est une plante vivace, d'une hauteur de 20 à 30 cm. En France, elle pousse dans les pâturages des montages, sur des terres siliceuses.

L'Arnica est l'une des plantes médicinales les plus anciennement utilisées et évoquées par les auteurs. On trouve des descriptions de ses vertus thérapeutiques dans les traités de médecine de la Grèce antique. Ainsi, Pedanius Dioscoride, médecin et botaniste grec réputé du Ier siècle, la nomme "alcimos", soit "salutaire". Cette popularité, parmi les thérapeutes, lui permit d'être, tout au long de l'histoire de la médecine, la plante la plus communément utilisée pour le traitement des traumatismes.

La Commission E allemande a approuvé l'usage de l'arnica par voie externe pour traiter les hématomes, les œdèmes, les contusions, les troubles musculaires et articulaires, les furoncles, les piqûres d'insectes... Et l'ESCOP a également reconnu son efficacité pour traiter les ecchymoses, les entorses, les piqûres d'insectes...

Indication :

Riche en principes anti-inflammatoires et antalgiques, l'arnica est utilisée par l'industrie pharmaceutique pour la fabrication de pommades et d'onguents.

Elle est couramment prescrite en traumatologie et en médecine du sport.

Elle est utilisée en traitement de première intention des traumatismes cutanés, musculaires et articulaires. Mais aussi en traitement des inflammations post-traumatiques, des ecchymoses, et enfin en traitement des pathologies veineuses.

Haut de page