Les Laboratoires COPMED se développent en Belgique ! Nous invitons tous nos clients belges et luxembourgeois à se rendre sur www.copmed.be pour valider leurs commandes.

Les huiles essentielles de l’été

Découvrez notre sélection d'huiles essentielles de l'été !L’été, saison tant attendue, est enfin là ! Le climat enivrant de la saison estivale est propice aux loisirs, aux voyages, aux soirées prolongées et à la vie au grand air. Les journées qui rallongent et les rayons chauds du soleil nous invitent davantage à profiter des petits plaisirs de la vie.

Toutefois, l’été peut également apporter une multitude de petits maux susceptibles de gâcher les plaisirs estivaux.

Faciles à glisser dans sa valise avant de partir en vacances ou à garder dans sa trousse à pharmacie, les huiles essentielles sont idéales pour éviter les mauvaises surprises de l’été.

Voici donc une sélection d’huiles essentielles incontournables pour passer un été serein sous le signe du soleil !

SOMMAIRE :

• Le sommeil

   Le soleil

• Les troubles ORL

 •   Le sport

   Les petits bobos

 •   Les moustiques

Le sommeil

L’été n’est pas forcément propice à un bon sommeil, surtout en cas de forte chaleur. De plus, le contexte festif de l’été peut modifier nos habitudes quotidiennes et aller de pair avec une détérioration de nos rythmes biologiques. De plus, la sécrétion de mélatonine, l’hormone responsable du sommeil, se trouve naturellement retardée par l’allongement des périodes d’ensoleillement. D’après une récente étude, les chercheurs affirment que les journées plus longues et plus lumineuses peuvent modifier le cycle veille-sommeil avec des réveils plus fréquents au cours de la nuit et des phases de sommeil plus courtes qu’à la normale. Ainsi, entre les changements hormonaux et le contexte de relâchement estival, il est tout à fait normal de modifier ses habitudes de sommeil durant l’été. Toutefois, il convient de rester à l’écoute de son corps et de ses besoins physiologiques car une dette de sommeil peut progressivement s’instaurer et aboutir à une fâcheuse fatigue. Certaines huiles essentielles peuvent aider à restaurer un sommeil de qualité pour faire le plein d’énergie et profiter des belles journées estivales.

Huile essentielle de Lavande fine des Laboratoires COPMED
Découvrir ce produit

La lavande fine (Lavandula angustifolia)

L’huile essentielle de lavande fine est sans conteste une huile incontournable de l’aromathérapie. Il existe aujourd’hui de très nombreuses études scientifiques permettant de justifier sans grande difficulté son intérêt pour soulager les troubles nerveux, les troubles du sommeil, les troubles cutanés ainsi que les douleurs.

La Commission E a d’ailleurs approuvé son usage pour le traitement de l’agitation et de l’insomnie. Calmante et sédative, elle améliore grandement la qualité et la durée du sommeil. Elle contribue efficacement à réduire les temps d’endormissement tout en diminuant l'anxiété, parfois en cause dans l'insomnie. Cet effet relaxant a plusieurs fois été prouvé scientifiquement à l’aide de mesures sur différents marqueurs de stress physiologiques (baisse de la pression sanguine, diminution du taux de cortisol…).

Une étude clinique basée sur l’utilisation d’huile essentielle de lavande a également démontré une efficacité comparable à celle de certains anxiolytiques (benzodiazépines) sans en entraîner les effets secondaires. D’après les chercheurs, l’utilisation de cette huile essentielle pourrait constituer une solution naturelle de première intention pour toute personne anxieuse, ayant des difficultés à s’endormir ou se réveillant en cours de nuit.

L’huile essentielle de lavande fine a l’avantage d’être extrêmement bien tolérée par tous, bébés, enfants et adultes. De plus, elle s’adapte à plusieurs modes d’utilisation : en application cutanée, en olfaction, en bain ou par voie orale. Pour favoriser l’endormissement, il est conseillé de prendre 1 à 4 gouttes par jour au moment du coucher, dans une cuillère à café de miel ou d’huile alimentaire neutre.

Il est également possible d’en appliquer quelques gouttes pures sur les avant-bras et le plexus solaire. L’application sur un mouchoir à glisser sous l’oreiller ou directement sur un coin de la taie d’oreiller est aussi une option pour les personnes préférant l’olfaction. Enfin, un bain parfumé à l’huile essentielle de lavande a également démontré son efficacité pour réduire l’agitation et favoriser le sommeil profond.

Le soleil

Il est important de rappeler que l’exposition solaire présente des risques et peut provoquer des dommages irréversibles (vieillissement prématuré, mélanome…). Par ailleurs, l’exposition au soleil durant l’enfance est la principale cause de cancers cutanés à l’âge adulte. Ainsi, à tout âge, une exposition solaire trop longue et sans protection reste fortement déconseillée.

Bien que cette recommandation ne fasse aucunement l’objet de débat, le soleil reste tout de même un allié santé dont il serait préjudiciable de se priver complètement. Inutile donc de devenir héliophobe !

En effet, le soleil est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme, aussi bien pour la synthèse de la vitamine D que pour la régulation de l’horloge interne. Il possède également un effet bénéfique sur le moral en stimulant la synthèse des hormones du bien-être (sérotonine, dopamine…).

Pour profiter pleinement des bienfaits du soleil en toute sécurité, il convient de faire appel à notre bon sens en protégeant intelligemment notre peau et en respectant des temps d’exposition convenables.

Concernant les huiles essentielles, leur utilisation nécessite une attention toute particulière en été. En effet, certaines huiles essentielles contiennent naturellement des agents photosensibilisants appelés furocoumarines. Ces molécules ont la particularité d’être réactives, voire toxiques, lorsqu’elles sont exposées au soleil (et plus particulièrement aux rayons UV).

En effet, les furocoumarines possèdent la capacité de se lier à l'ADN des cellules cutanées (kératinocytes), d’absorber les rayons ultraviolets et de restituer cette énergie sous forme d’un rayonnement émis dans toutes les directions.

Ce phénomène permet d’atteindre des zones cutanées habituellement inaccessibles aux photons et d’y causer de sévères dommages cellulaires. On peut ainsi constater une altération des membranes, la formation de molécules oxydatives ainsi qu’un effondrement de la synthèse protidique durant les 24 heures suivant l’exposition solaire.

Les huiles riches en furocoumarines rendent donc la peau plus sensible aux rayons solaires et peuvent être à l’origine de tâches et de graves brûlures cutanées. Il s’agit principalement d’huiles essentielles issues de plantes de la famille des :

  • Rutacées (écorces d’agrumes) : pamplemousse, citron, bergamote, orange…
  • Apiacées ou ombellifères : angélique, aneth, fenouil, céleri…

Parmi les huiles essentielles photosensibilisantes, on retrouve également les huiles essentielles de verveine citronnée (Lippia citriodora), de millepertuis (Hypericum perforatum) et de tagète (Tagetes glandulifera).

Si certaines huiles essentielles sont à bannir durant l’été, d’autres peuvent en revanche se montrer efficaces pour prendre de soin de la peau en toute saison.

Huile essentielle YLANG YLANG des Laboratoires COPMED
Découvrir ce produit

L’ylang-ylang (Cananga odorata)

Originaire des régions tropicales de la zone Indopacifique, l’huile essentielle d’ylang-ylang est issue de fleurs à la fragrance exceptionnelle.

Traditionnellement utilisée pour embellir la peau et les cheveux, cette huile présente des propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes.

Elle est également réputée pour redonner de l’éclat aux peaux ternes et fatiguées. Idéale en cas d’acné, l’huile d’ylang-ylang purifie la peau et régule la quantité de sébum produite par les glandes sébacées. On lui attribue également une action relaxante, antistress et hypotensive (diminution significative de la pression artérielle systolique et diastolique).

En application cutanée, l’huile essentielle d’ylang-ylang présente une bonne tolérance. Par précaution, il est tout de même conseillé de la diluer dans une huile végétale (10 % max). Vous pouvez également additionner quelques gouttes d’huile essentielle directement dans une crème de jour afin d’instaurer un véritable moment de relaxation dans une routine beauté.

Enfin, il est possible de confectionner une huile après-soleil pour profiter des bienfaits régénérateurs et apaisants de l’ylang-ylang (Huile végétale de calendula ou de noyau d’abricot 100 ml + 30 gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang) après une journée en bord de mer, par exemple.

Huile essentielle LAVANDE FINE des Laboratoires COPMED
Découvrir ce produit

La lavande fine (Lavandula angustifolia)

L’huile essentielle de lavande fine fait partie des incontournables à avoir chez soi.

Grâce à ses propriétés antalgiques, antiseptiques et cicatrisantes, cette huile est idéale pour réparer les peaux abîmées. Il s’agit de l’huile essentielle de référence contre les brûlures !

Elle peut ainsi apaiser la douleur d’un éventuel coup de soleil grâce au linalol qu’elle contient, aseptiser et régénérer les tissus.

Pour soulager les inflammations cutanées localisées, déposez 2 gouttes d’huile essentielle de lavande fine dans 4 gouttes d’huile végétale de calendula. Appliquez ce mélange sur les coups soleil, 3 fois par jour jusqu’à amélioration (maximum 5 jours).

Pour profiter des vertus cicatrisantes de la lavande tout en apportant fraîcheur et hydratation, il est également possible de réaliser un gel frais à base d’Aloe Vera. Pour ce faire, mélangez 50 gouttes d’huile essentielle de lavande à 100 ml de gel d’Aloe Vera pur (à conserver au réfrigérateur). Appliquez une noisette de cette préparation sur la zone brûlée par le soleil, 5 fois par jour pendant 2 jours.

Huile essentielle MENTHE POIVREE des Laboratoires COPMED
Découvrir ce produit

La menthe poivrée (Mentha piperita)

Riche en menthol, l’huile essentielle de menthe poivrée possède des propriétés antalgiques, rafraîchissantes et anesthésiantes.

Grâce à son effet « glaçon », elle peut apaiser les peaux irritées par le soleil. Pour cela, il suffit de diluer 2 gouttes d’huile essentielle dans une cuillère à soupe d’huile végétale (2 fois par jour pendant 3 jours).

L’huile essentielle de menthe poivrée est également réputée pour lutter contre les nausées, le mal des transports et les maux de tête. Idéal en été, lorsque l’augmentation des températures favorise la survenue de migraines !

Les troubles ORL

À la belle saison, on se croit débarrassé des troubles ORL et respiratoires.

Pourtant, l’été est une période où les médecins constatent une recrudescence d’angines et de rhinites, souvent provoquées par de fortes variations de chaleurs qui fragilisent les muqueuses et les rendent plus sensibles aux agents pathogènes.

En effet, les écarts de température brutaux provoquent une dilatation des vaisseaux sanguins lors de phases de chaleur et, au contraire, une contraction lorsqu'il fait froid. Cette alternance, couplée à l’assèchement de l’air ambiant par les climatiseurs, est souvent responsable de l’écoulement nasal, de gorge irritée, de mal de tête et d’éternuement.

Pour limiter ces petits désagréments, la différence de température entre la pièce climatisée et l'extérieur ne doit pas excéder les 8 °C.

De plus, certaines huiles essentielles aux propriétés antibactériennes et antivirales peuvent aussi donner un coup de pouce pour faire face aux agressions extérieures.

Huile essentielle TEA TREE des Laboratoires COPMED
Découvrir ce produit

L’arbre à thé ou tea tree (Melaleuca alternifolia)

Originaire d’Australie, il s’agit de l’huile essentielle par excellence pour soulager la plupart des pathologies infectieuses ou inflammatoires des muqueuses, tout en renforçant les défenses immunitaires de l’organisme.

Elle tire sa réputation de sa puissante activité antibactérienne à large spectre et de son action antivirale et fongicide.

Été comme hiver, l'huile essentielle tea tree est largement recommandée en cas d’infections ORL, aussi bien des voies respiratoires supérieures que des voies inférieures (angine, laryngite, bronchite…).

La recherche a également reconnu son efficacité contre certaines souches bactériennes montrant des résistances aux antibiotiques. C’est notamment le cas de Staphylococcus aureus et d’Escherichia coli, pour lesquelles l’huile essentielle serait à l’origine d’un changement de morphologie de la cellule bactérienne, d’une fuite d’ions K+ et d’une inhibition de la chaîne respiratoire. La recherche a également permis de découvrir sa capacité à altérer les membranes bactériennes, augmentant ainsi leur perméabilité.

Concernant la posologie, on conseille généralement de masser délicatement la gorge avec un mélange d’huile essentielle d’arbre à thé et d’huile végétale (2 gouttes d’huile essentielle pour une cuillère à café d’huile végétale). Pour la voie orale, il est également possible de prendre une goutte dans un peu de miel, matin et soir, pour soulager les maux de gorge et les infections.

En prévention ou pour soulager un symptôme déjà installé (mal de gorge, pharyngite, gorge enrouée…), il est de bon conseil d’effectuer un gargarisme afin de traiter localement la muqueuse et d’assainir la gorge. Pour ce faire, il suffit de verser 1 goutte d’huile essentielle d’arbre à thé dans une cuillère à soupe de miel, puis de diluer ce mélange dans un demi-verre d’eau tiède (renouvelable 3 à 6 fois par jour).

 

Le sport

Si la chaleur nous invite au farniente, l’été reste la saison idéale pour la pratique d’activités physiques en tous genres, notamment à la plage, destination favorite des vacances. En effet, le bord de mer encourage l’activité physique, qu’il s’agisse de sports nautiques, d’une simple promenade sur la plage ou d’une véritable randonnée sur les sentiers côtiers.

Saviez-vous que marcher sur le sable sollicite davantage de muscles que de marcher sur une surface plate ? En effet, le corps recherche l’équilibre sur la surface fuyante du sable en travaillant ainsi les mollets, les cuisses et les muscles fessiers. Un véritable exercice proprioceptif !

Dans le contexte actuel où nous ne marchons quasiment plus pieds nus, tous les muscles des pieds ont besoin d’être renforcés et le risque de blessure s’en trouve malheureusement accentué (tendinite, entorse, articulation enflammée, douleur au niveau du tendon d’Achille…).

N’oubliez donc pas qu’il est important de s’échauffer avant toute activité physique, la marche y compris. Il est d’ailleurs conseillé de commencer par une marche sur le sable humide, plus stable, avant d’augmenter l’intensité de l’effort sur le sable sec.

Si toutefois une blessure venait assombrir votre été, les huiles essentielles aux propriétés anti-inflammatoires et antalgiques peuvent s’avérer très utiles !

 

Huile essentielle GAULTHÉRIE des Laboratoires COPMED
Découvrir ce produit

La gaulthérie (Gaultheria fragantissima)

Également appelée « thé du Canada », la gaulthérie offre une huile essentielle idéale pour soulager les douleurs du sportif ainsi que les petits accidents musculaires et articulaires du quotidien.

En effet, l’huile essentielle de gaulthérie est naturellement riche en salicylate de méthyle, une molécule prisée pour ses propriétés analgésiques, antipyrétiques et inhibitrices de l’inflammation.

L’huile essentielle de gaulthérie est indiquée pour toutes les douleurs articulaires (arthrite, synovite…) mais également en cas de douleurs musculaires et tendineuses (tendinites, déchirures, lumbagos, claquages…).

Elle s’utilise exclusivement par voie cutanée sur une peau non lésée, pure sur une petite zone ou en dilution sur une surface plus étendue (3 gouttes d’huile essentielle pour une cuillère à café d’huile végétale, à renouveler 3 à 4 fois par jour).

Effectuer un léger massage pour bien faire pénétrer l’huile en profondeur, sans trop forcer pour éviter les douleurs. Ce mélange peut également être appliqué en massage plus énergique avant l’effort ou pour relaxer les muscles après le sport. Elle se combine aussi à merveille avec l’huile essentielle d’hélichryse Italienne pour aider à traiter une contusion ou une bosse.

N.D.L.R. : En raison de sa nouvelle qualification de toxique pour la reproduction dû au méthyl salicylate qu'elle contient, les Règlements vont évoluer et l'HE de gaulthérie sera qualifiée de "toxique pour le fœtus".

Huile essentielle HELICHRYSE des Laboratoires COPMED
Découvrir ce produit

L’hélichryse Italienne (Helichrysum italicum)

Il s’agit d’une huile essentielle exceptionnelle pour la sphère circulatoire.

En effet, la science a mis en évidence son incroyable efficacité dans la réduction des hématomes, des œdèmes et de l’inflammation consécutive à un traumatisme physique (choc, bleu, entorse, chirurgie, fracture…). Il semblerait que la présence de dicétones soit à l’origine de cet effet anti-hématome, anti-inflammatoire et décongestionnant.

L’huile essentielle d’hélichryse peut également être bénéfique en cas de couperose pour estomper visiblement les rougeurs ou lors de troubles circulatoires tels que les varices, les phlébites ou les sensations de jambes lourdes. Elle s'utilise uniquement en application locale cutanée (dilution entre 10 et 15 %).

Les blessures superficielles

Mains dans la terre, pieds trop sollicités en rando, bras et jambes nus sont plus vulnérables l’été.

Entre les égratignures en forêt, les ampoules liées à nos sandales neuves ou les coupures dues à notre marche pieds nus sur la plage (coquillages, rochers…), les petites plaies superficielles sont plus fréquentes à cette saison.

Bien que souvent bénignes, les petites plaies méritent toute notre attention si on ne veut pas risquer l’infection et gâcher une partie de nos vacances.

N’oublions pas que la coupure ne peut guérir que si la plaie est correctement nettoyée avec un antiseptique et totalement débarrassée des corps étrangers (coquillages, épines, échardes, morceaux de verre…). Il est impératif de rester vigilant et de surveiller de près tout signe infectieux (rougeur, chaleur, douleur).

Au moindre doute, il reste préférable de consulter un médecin. Pensez également à faire appel à l’aromathérapie pour aseptiser la zone et aider votre peau à cicatriser plus rapidement.

 

Huile essentielle GERANIUM des Laboratoires COPMED
Découvrir ce produit

Le géranium (Pelargonium graveaolens)

L’huile essentielle de géranium possède un parfum très floral, aux notes de rose plus ou moins prononcées.

Très prisée pour ses propriétés régénérantes et anti-âge, elle est également réparatrice, antiseptique et cicatrisante.

En raison de sa forte concentration en géraniol, cette huile essentielle présente une activité anti-élastase et anti-kératinase intéressante aussi bien dans la gestion des infections cutanées que dans la limitation du vieillissement de la peau.

Elle est idéale pour prendre soin des peaux grasses ou congestionnées, ainsi que pour redonner de l’éclat aux peaux ternes.

Pour soutenir la beauté de la peau au quotidien, il est donc possible d’ajouter une goutte d’huile essentielle à une dose de crème de jour.

Elle peut aussi être utilisée en guise de sérum au niveau des poches sous les yeux (huile végétale de macadamia + huile essentielle de géranium 1 % + huile essentielle d’hélichryse 1 %).

L’huile essentielle de géranium possède également une action hémostatique et peut donc être appliquée immédiatement sur une petite coupure pour stopper un saignement. Idéal pour les petits bobos de vacances !

Elle peut également servir de solution naturelle d’appoint en cas de gencives qui saignent ou de règles trop abondantes.

Elle est également réputée pour son activité antimicrobienne (notamment anti-staphylococcique) et antifongique.

Enfin, l’huile essentielle de géranium augmente considérablement les capacités de régénération de la peau. Il a été observé qu’elle contribuait à l’augmentation du dépôt de collagène dans la peau et à l’amélioration de la fermeture des plaies.

Les moustiques

L’été est la saison préférée des insectes, et plus particulièrement des moustiques. Parmi toutes les méthodes naturelles qui permettent de les éloigner, les huiles essentielles ont déjà prouvé leur efficacité.

Huile essentielle CITRONNELLE des Laboratoires COPMED
Découvrir ce produit

La citronnelle (Cymbopogon nardus)

Figurant parmi les solutions naturelles les plus connues pour éloigner les moustiques, l’huile essentielle de citronnelle possède effectivement une action répulsive mais s’avère également efficace pour soulager les piqûres.

À ne pas confondre avec l’huile essentielle de Lemongrass, l’huile essentielle de citronnelle se compose principalement de citral, qui peut représenter 70 à 85 % de son volume.

Pour une utilisation répulsive sur la peau, la dilution est préférable (10 %). Il est important de bien étaler le mélange sur toutes les parties du corps exposées aux piqûres. Toutefois, sa rémanence étant limitée, il est nécessaire de réitérer l’application plusieurs fois en cours de journée.

L’huile essentielle de citronnelle peut également être utilisée en diffusion, seule ou en synergie avec d’autres huiles insectifuges comme le géranium ou encore le tea tree.

Il est à noter que pour repousser les taons, l’huile essentielle de lavande fine présenterait une meilleure efficacité.

Pour soulager une piqûre, elle pourra être appliquée pure localement (1 bouton = 1 goutte) ou diluée si le nombre de piqûres est trop important.

Enfin, quelques gouttes d’huile essentielle de citronnelle mélangées dans une huile végétale pourront être efficaces pour éliminer les larves de moustiques au niveau des gîtes larvaires (petites étendues d’eau stagnante, récupérateur d’eau…).

Ici s’achève la série d’articles traitant des huiles essentielles au fil des saisons.

Comme nous l’avons vu ensemble, les huiles essentielles présentent d’innombrables vertus pour prendre soin de sa santé et soulager les petits maux du quotidien, quelle que soit la saison. N’hésitez donc pas à vous tourner vers ces véritables trésors que nous offre la nature !


Haut de page